L’ail, ami ou ennemi?

Introduction

L’ail (Allium sativum) est connu depuis la nuit des temps pour ses propriétés thérapeutiques.

Des manuscrits vieux de 5000 ans décrivaient déjà ses bénéfices. Aujourd’hui, on le retrouve

partout dans le monde et il fait son retour en tant que remède efficace, puissant et surtout,

naturel.

L’ail fait partie de la famille des lis et appartient aux même genre que les oignions. Il a été

utilisé durant des centaines d’années en tant qu’herbe médicinale. Hippocrate par exemple le

préconisait pour traiter les infections, les cancers et les troubles digestifs. Certains le

recommandaient pour un simple refroidissement ou pour traiter des plus gros problèmes tel que

le cancer. Enfin, ajoutons que le célèbre Pasteur mis en évidence les propriétés antibactériennes de l’ail en

1858!

Mais récemment, de nombreuses mises en garde à propos de son utilisation excessive ont vu le

jour… Alors? L’ail, ami ou ennemi?

Tout d’abord, dressons une liste non-exhaustive des propriétés de l’ail:

  • Booste l’activité des anticorps: Il aide a combattre les virus, les bactéries et les infections

fongiques (champignons)

  • Booste le foie et l’aide significativement à éliminer les toxines présentes dans le sang et

les cellules.

  • Aide à la prévention des cancers
  • Limite la croissance des tumeurs
  • Aide également à diminuer le taux de triglycérides dans le sang et le taux de cholestérol,

ce qui le rend très utile chez les races (telles que les schnauzers et les beagles) qui sont

prédisposés à ce genre de problème.

  • Prévient l’apparition de parasites
  • Anticoagulant

L’ ail : Ami ou ennemi?

Pourquoi craint-on de le donner en trop grande quantité?

Et bien, cette peur nous vient d’une étude qui est arrivé à la conclusion que donner de l’ail en

grande quantité pouvait s’avérer dangereux pour nos amis à quatre pattes! Mais que signifie

grande quantité? Combien d’ail ces scientifiques ont-ils donné à ces chiens “test” avant qu’on ne

puisse constater des effets négatifs? Le savez-vous?

Vous serez peut être surpris d’apprendre que selon cette étude, pour qu’un chien de 34 kg

s’empoissonne en mangeant trop d’ail, il devrait avaler 75 gousses d’ail par jour pour qu’on

observe des effets secondaires! De même, un chien de +- 5 kg devrait manger 6 à 8 gousses d’ail

pour tomber malade. Malgré ces quantités exubérantes, l’ail est aujourd’hui répertorié comme

poison pour les chiens et les chats.

Mais quelle quantité est à préconiser?

Poids du chienQuantité préconisée
De 0 à 5 kg½ gousse/jour
De 5 à 10 kg1 gousse/jour
De 10 à 15 kg1 ½ à 2 gousse(s)/jour
A partir de 15 kg et plus2 gousses/jour*
Doses préconisées par la nutritionniste canine Andrea Partee

* Au dessus de 20 kg, il n’est pas nécessaire de donner plus de 2 gousses d’ail.

(Personnellement, je ne donne pas del ‘ail tous les jours pendant les saisons froides. J’en donne par contre beaucoup plus régulièrement en été, lorsque les chiens passent plus de temps en balade, dans le jardin,… en prévention des parasites.)

Comment le préparer et pourquoi?

Pour obtenir le maximum des vertus de l’ail, il est tout d’abord conseillé de le donner cru,

finement haché ou écrasé.

Pourquoi?

Car un procédé chimique est nécessaire à la synthétisation de l’allicine qui est la substance à

l’origine d’un grand nombre de ses vertus.

Les gousses d’ail crues contiennent un haut taux d’une substance appellée “alliine” ainsi qu’un

haut taux de l’enzyme alliinase.

Quand l’ail est écrasé ou coupé en morceaux, l’alliine rentre en contact avec l’alliinase et de leur

union se forme l’allicine!

Il est conseillé de couper/écraser l’ail et attendre ensuite une dizaine de minutes avant de

l’ajouter à la ration de votre chien.

N’attendez pas plus! L’Allicine est fragile au contact de l’air. Elle est également très sensible à la

chaleur qui lui faire perdre un peu de ses propriétés. C’est pour cela qu’il est préférable de

donner l’air cru et non pas cuit.

Contre-indications

  • Ne pas donner d’ail si votre chien reçoit un des traitements suivants:
    – immunodépresseurs
    – médicaments pour le cœur
    – chimiothérapie
    – anticoagulants
    – insuline
    – antiacides.
  • Ne pas donner aux chiennes gestantes ou allaitantes.
  • Ne pas donner aux Akita et Shiba Inu. Ces races sont plus sensibles aux effets hémolytiques de l’aïl.

Conseils et astuces

  • Si vous utilisez l’ail dans le but de combattre les puces, ne lavez votre chien qu’avec un

shampoing naturel ou dépourvu de détergent. En effet, et comme vous le savez, les

chiens ne transpirent pas comme les humains. L’arôme d’ail parvient au pelage en se

répandant dans l’huile qui protège le poil de votre animal.

Il faut plusieurs semaines avant qu’il imprègne suffisamment le pelage de son odeur pour

être efficace. Laver votre chien avec un shampoing agressif retirerait la graisse sur le

pelage de votre animal et avec elle, l’arôme répulsif qui le protégeait des puces!

  • La croyance populaire dit de retirer le germe se trouvant dans la gousse d’ail car il serait

peu digeste. Cela n’est pas réellement vrai. Le germe est la partie la plus riche en

Allicine dans la gousse et donc, la plus riche en effets thérapeutiques! Mais, il contient

également plus de souffre, ce qui peut engendrer des éructations(renvois) mais rien de

bien grave qui justifie qu’on le retire au vue de ces vertus!

Sources

Cet écrit est un résumé des articles de la vétérinaire Deva Khalsa et de la nutritionniste Andrea

Partee trouvés sur le site www.dogsnaturallymagazine.com

  • http://www.dogsnaturallymagazine.com/garlic-for-dogs-poison-or-medicine/
  • http://www.dogsnaturallymagazine.com/garlic-friend-or-foe/
  • https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11108195/
  • https://www.metropetmarket.ca/the-truth-about-garlic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.